Skip to content

Ce Que Nous Faisons

Fondée en 2014, la GIJTR a travaillé avec des partenaires dans 60 pays, a soutenu plus de 240 projets de base et a engagé plus de 560 organisations locales de la société civile dans le renforcement des capacités et la mise en place des bases d’une participation communautaire aux processus de justice transitionnelle. Voir ci-dessous les points forts des projets sélectionnés.

Initiative de Documentation et dé Mémoire

Documenter la crise de la communauté Rohingya

La GIJTR travaille avec la communauté Rohingya dans les camps de réfugiés au Bangladesh afin de renforcer les capacités des activistes locaux à documenter et à archiver les preuves et d'autres informations sur les violations des droits de l'homme commises dans l'État de Rakhine, au Myanmar, pour soutenir les Rohingyas et la société civile bangladaise dans les processus de justice transitionnelle, préserver les dossiers pour les utiliser dans les futurs mécanismes de justice transitionnelle et rendre la dignité aux survivants par le biais de projets de commémoration et d'autres initiatives de mémoire.

La Construction d'une Paix Durable

Truth-Telling in Colombia

Le conflit en Colombie a fait plus de 200 000 morts entre 1958 et 2013. Pour aider les personnes touchées et commencer à résorber les divisions historiques, l'Initiative mondiale pour la justice, la vérité et la réconciliation conseille la Commission de vérité colombienne sur les meilleurs outils pour recueillir, documenter et diffuser les récits des survivants du conflit - une étape essentielle pour garantir une paix durable dans le pays.

Un Pays en Transition

Galvaniser la quête de la vérité en Guinée

Le programme de la GIJTR en Guinée vise à renforcer la capacité des OSC et des victimes à s'engager dans les questions de vérité, de justice et de réconciliation de manière informée et durable. Grâce au soutien technique et financier de la GIJTR, les partenaires locaux ont pu renforcer leurs capacités organisationnelles, développer des relations de confiance et, de manière générale, maximiser leur impact.

Créer des Processus Inclusifs

Une Gambie pour tous

Presque tous les Gambiens ont été victimes du régime autoritaire de Jammeh (1996-2017), dont l'omniprésence de la torture et de la détention a causé un traumatisme considérable. Afin de garantir que la voix des victimes soit au premier plan du processus de justice transitionnelle du pays, la GIJTR renforce les capacités des OSC locales pour s'assurer qu'il existe un groupe bien formé et coordonné d'acteurs de la société civile capables de s'engager au niveau de l'État et des communautés pour veiller à ce que les besoins des victimes et des communautés locales soient pris en compte et que leur voix soit entendues à toutes les étapes des processus de paix.

Le Renforcement et la Mise en Réseau

L'Académie de médecine légale

L'objectif de l'Académie de médecine légale est de réunir les partenaires de la GIJTR et les participants internationaux travaillant dans divers contextes de conflit et de post-conflit afin de promouvoir un échange d'expériences avec un éventail de parties prenantes, notamment les experts techniques en médecine légale, les membres des familles des victimes, les procureurs et le soutien juridique et psychosocial. Les partenaires de la GIJTR entreprennent une série d'activités qui visent à donner à un groupe d'activistes, d'universitaires et de professionnels les moyens de concevoir et de mettre en œuvre des enquêtes médico-légales holistiques et des programmes de soutien aux familles de disparus dans leur pays, sur la base de leur compréhension du contexte local.

Les Approches Régionales de la Justice Transitionnelle

L'Académie de justice transitionnelle de la région MENA

L'Académie de justice transitionnelle de la région MENA incarne une approche holistique et interdisciplinaire, en renforçant les capacités d'un groupe central d'experts locaux équipés pour servir de ressource à d'autres professionnels et experts individuels pour soutenir les activités régionales de justice transitionnelle. L'Académie propose des formations et des subventions en cascade à un nouveau groupe d'activistes, d'universitaires, de professionnels et d'acteurs non traditionnels afin d'accroître leur connaissance des outils de justice transitionnelle et de faciliter la mise en œuvre de la justice transitionnelle communautaire par le biais de projets de vérité, de justice et de réconciliation.

L'Inclusion des Jeunes Dans le Processus de Justice Transitionnelle

Académie de justice transitionnelle pour la jeunesse africaine

S'appuyant sur les mouvements de jeunes militactivistes existants en Afrique autour des questions de vérité, de justice et de réconciliation, ce projet a permis de développer et de renforcer la prochaine génération d'activistes de la justice transitionnelle et de dirigeants de la société civile. Les jeunes participants ont amélioré leur connaissance des mécanismes généraux de la justice transitionnelle et du rôle des jeunes dans les processus de justice transitionnelle. Ils ont également affiné leur compréhension de la manière dont leurs compétences existantes peuvent être utilisées pour soutenir la vérité, la justice et la réconciliation.

LA DOCUMENTATION ET LE DROIT PÉNAL INTERNATIONAL

Documentation de la société civile pour la responsabilité

Ce programme vise à favoriser une conversation directe entre les documentateurs de la société civile et les acteurs du droit pénal international. En échangeant les enseignements tirés, ainsi que les défis rencontrés dans la pratique, ce dialogue permettra aux principaux acteurs du droit pénal international de mieux comprendre l'utilité stratégique de la documentation sur les droits de l'homme pour la responsabilité. De même, les documentateurs de la société civile repartiront avec une meilleure compréhension de la manière dont leur futur travail peut être plus pertinent pour le droit international.

DES APPROCHES DE LA JUSTICE TRANSITIONNELLE CENTRÉES SUR LES VICTIMES

Comprendre et traiter les DESC dans la justice transitionnelle

Le projet de recherche de la GIJTR, intitulé Comprendre et prendre en compte les droits économiques, sociaux et culturels (DESC, « ESCR » en anglais) dans la justice transitionnelle, a permis de mettre au point un outil d'évaluation unique en son genre pour soutenir les campagnes de sensibilisation des communautés et fournir des preuves irréfutables de la nécessité d'inclure les violations des DESC dans les processus de justice transitionnelle.

RESSOURCES

Publications de la GIJTR

L'Initiative mondiale pour la justice, la vérité et la réconciliation édite régulièrement des publications qui partagent les enseignements tirés de son travail dans le monde entier. Rédigés spécialement pour les professionnels, les universitaires et les activistes, ces manuels proposent des stratégies et des outils concrets pour aider les survivants des conflits récents à guérir des traumatismes qu'ils ont subis et aider leurs communautés à briser les cycles de violence.